Newsletter Contactez-nous Espace Clients
separateur-images

Analyses microbiologiques des vins

Brettanomyces, pédiocoques, lactobacilles, bactéries acétiques….
Nombreux sont les germes susceptibles de faire perdre à votre vin ses qualités organoleptiques.

Réalisée de façon préventive, une analyse sur les germes d’altération permet de les détecter avant qu’ils n’atteignent un niveau de population préjudiciable à la qualité de votre vin.
Il vous sera alors possible d’ajuster votre traitement au niveau de contamination détecté et d’éviter les dégradations organoleptiques de votre vin.

 

Les laboratoires du Groupe ICV vous proposent des solutions analytiques pour maîtriser ces situations :

Le saviez vous ?
Quels sont les principaux germes d’altération ?
. Les Brettanomyces  à l’origine du développement de notes animales, écurie, sueur de cheval, et de l’accroissement de l’agressivité gustative (sécheresse, amertume en bouche).
. Les bactéries lactiques responsables de diverses altérations telles que la graisse, la tourne, les goûts de souris ou les amines biogènes.
. Les bactéries acétiques source de piqûres acétiques.

Les risques associés aux principaux contaminants du vin :
. Piqûre lactique : odeur acétique et lactique, augmentation de l’acidité volatile
. Amertume
. Amines biogènes : susceptibles d’entraîner des réactions allergiques, notes animales, sales.
. Géranium : odeur de feuille de géranium
. Tourne : vin trouble, brunissement, odeur lactique, goût plat et mou (choucroute, aigrelet)
. La graisse : consistance huileuse, filante et visqueuse
. Goût de souris : odeur acétamide dite « urine de souris »
. La fleur : jaunissement et saveur fade
. Piqûre acétique : acescence, augmentation de l’acidité volatile

 


La newsletter ICV

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos exclusivités directement dans votre boîte mail...

Cliquez-ici
rejoignez-nous maintenant !