Newsletter Contact-us Customer Area
separateur-imagestetiere

News

Back to news list
Viticulture
01/09/2017 -

1er septembre : fin des vendanges ?

A la fin de la semaine, presque toutes les parcelles (à l’exception des Cabernet et des Carignan) de l’Observatoire ICV du Millésime* auront été vendangées !

Ces vendanges aoûtiennes ne sont pas l’exclusivité de la cave expérimentale de l’ICV, il semble que quelques caves du Montpelliérain soient dans la même situation.

 

Retour sur cette dernière semaine d’août :

 

En Languedoc, les entrées maritimes ont stabilisé la maturation :

  • Ralentissement du flétrissement
  • Progression de la maturité phénolique
  • Préservation de l’acide malique

Les pertes de jus constatées la semaine précédente n’ont pas été récupérées, mais le raisin a progressé assez favorablement en maturité (en particulier les parcelles qui ne sont pas en stress hydrique marqué).

 

Les recommandations au vignoble : laisser mûrir quant on peut !

 

. Secteurs précoces : vendanger les cépages précoces (Merlot, Syrah…) tout en respectant les sélections parcellaires (à réviser en fonction du stress hydrique) et en cherchant la maturité phénolique la plus avancée possible sur les parcelles haut de gamme.

 

. Cépages ou secteurs tardifs : même en l’absence de pluie annoncée dans les jours à venir, les entrées maritimes permettent une maturation lente des parcelles équilibrées, sans stress hydrique. Ne pas trainer à vendanger les parcelles à objectif technologique ou rosé/blanc fruité, mais attendre sur les rouges concentrés, en surveillant l’évolution des maturités pelliculaires, de l’état hydrique et de l’état sanitaire.

 

Les recommandations en cave : contrôles et respect des bonnes pratiques

 

. La grande variabilité du millésime, y compris sur un même terroir, doit conduire à réaliser des analyses de chaque cuve avant fermentation alcoolique (FA) pour réagir au cas par cas (acidification…).

 

. La température favorise les contaminations, mais également les FA rapides en rouge.

Pour gérer des situations parfois compliquées : maintenir une bonne hygiène, levurer à la bonne dose et au bon moment, encuver et tenir plus froid les raisins. Les mises au propre, cette année encore, démontrent tout leur intérêt pour éviter ou limiter les dérives sensorielles.

 

*Créé en 1995, l’Observatoire ICV du Millésime se base chaque année des prélèvements réalisés sur les mêmes parcelles situées sur le pourtour méditerranéen et la vallée du Rhône.

 

Extrait du Flash Info Vendanges ICV du 31 août. Pour en savoir plus, contactez votre consultant ICV.

 

 

Gard : qu’attendre d’une hypothétique pluie ?

 

Déjà des récoltes terminées ! Dans un contexte de précocité record, cette dernière semaine d’août a vu les premières caves tirer le rideau des vendanges 2017 (Costières, Sud Gard…).

Les situations restent cependant hétérogènes. En effet sur d’autres secteurs proches, les vendanges débutent à peine sur les rouges (Merlot, Syrah).

 

Les espoirs de pluie ont parfois incité à retarder les calendriers, mais qu’attendre encore de la pluie ?

Pour les secteurs les plus tardifs (Cabernet, Mourvèdre, Carignan) sur des parcelles encore éloignées de la maturité technologique, il faudrait au moins 20 mm de pluie pour mesurer une prise de poids effective. En sachant qu’on parle d’une pluie efficace de 20 mm, et non d’averses éparses qui, en cumulé, atteignent 20 mm. Et encore faut-l que la vigne soit en état d’absorber activement cette pluie (feuillage actif, sans stress hydrique trop net).

Dans ces conditions, un déblocage de la maturation polyphénolique pourrait intervenir dans les 2/3 jours, avec une possible prise de poids (légère) la semaine suivante.

 

Un gros travail d’allotement !

Les situations variées de rationnement hydrique, des parcelles allant jusqu’au blocage définitif de maturité, imposent des apports en lots les plus homogènes possibles. Identifier et regrouper les parcelles à problème est une des clés de la réussite de ce millésime en rouge.

En cave, dès que l’on vinifie des raisins « réellement » mûrs, la qualité est au rendez-vous.

 

Extrait du bulletin Tendances Millésime du 31 août du centre œnologique ICV Gard.

Pour en savoir plus, contactez-nous :

Adresse : ZI Saint Césaire    Chemin du Chai    30900 NIMES

Tel : 04 66 64 70 Mail :  icv_nimes@icv.fr

 

 

Impact de la maturité sur le profil des vins

 

Ce millésime est marqué par un fort décalage de maturité entre la pulpe (« le degré ») et les pellicules. Beaucoup de vignes rouges qui sont récoltées actuellement « au degré » présentent des pellicules pas complètement mûres.

Ces raisins vinifiés en thermo ou en MPC (5-7 h) peuvent répondre à certaines demandes du marché. En revanche, lorsqu’ils sont vinifiés de façon classique, les vins obtenus sont souvent inadaptés aux exigences des marchés actuels (manque de volume, tanins séchants…).

Le seul « degré » ne permet pas d’apprécier la maturité des pellicules. La variation du poids des baies permet pour sa part de surveiller le bon fonctionnement du végétal : un poids en baisse indique généralement une vigne en souffrance hydrique.

L’acide malique permet enfin d’estimer la capacité du raisin à continuer de murir.

Pour vos cuvées Premium, ces indicateurs sont indispensables pour apprécier au mieux le moment optimum de récolte.

 

Extrait du bulletin Tendances Millésime (période du 28 août au 2 septembre) du centre œnologique ICV Aude.

Pour en savoir plus, contactez-nous :

Carcassonne : icv_trebes@icv.fr

Narbonne : icv_narbonne@icv.fr

 

 

Deux bonnes pratiques à adopter cet été au vignoble

 

Grosse chaleur : pensez à vos plantiers

 

Les jeunes plantations sont plus vulnérables à la contrainte hydrique que les vignes en place, car le réseau racinaire est encore superficiel.

Les jeunes vignes qui entrent en production cette année sont parfois très chargées ave des contraintes hydriques très fortes. Résultat : un risque d’affaiblissement du pied pour les années à venir.

Pensez à tomber les raisins rapidement sur ces parcelles. La contrainte hydrique peut en effet mettre en péril la pérennité de la plantation.

 

L’été : le bon moment pour repérer les carences et les maladies du bois

 

Les visites de parcelles pour les sélections permettent d’observer les carences de la vigne et les maladies du bois.

Une coloration anormale du feuillage à cette période doit vous alerter. Tâcher d’identifier l’origine de la coloration (carences en éléments minéraux, maladies du bois) pour mettre en place des mesures correctives adéquates pendant le repose végétatif (fertilisation, taille adaptée).

Les consultants viti ICV sont à votre service.

 

Extrait du Bulletin n°7  « Tendance du Millésime – Provence » (au 1er septembre 17)

Pour en savoir plus, contactez le centre œnologique ICV Provence

04 94 37 01 90           icv_brignoles@icv.fr

 

ICV Newsletter

Subscribe to our newsletter and receive all the latest news directly in your email box...

Click here
Follow us